La médaille tant attendue au bout de 42,195km de courage !

__Championnat de France d’Ekiden : QUEL FINAL !__

 »Chronique de Nicolas BOYER : » En ce matin du 3 juin 2012, c’est sous un ciel bellifontain gris, humide et menaçant que__ l’équipe des vétérans__ se rendit à Ballan Miré pour y disputer les __championnats de France d’Ekiden__. L’enjeu de cette journée était de taille. En effet, après une 5ème place aux championnats de France de cross country, une médaille en chocolat aux France de 10kms sur route, le marathon par équipes d’Indre et Loire était la dernière occasion pour la formation sud Seine et Marnaise de ramener une médaille collective ! La pluie fut notre principale partenaire au cours de notre périple routier. Dans la voiture de __Jean Claude LAURET__, ancien international sur 400m, où se trouvait également notre 3ème relayeur, __Stéphane MARTIN__, brillant marcheur lors de sa première carrière, les moments de discussion sur nos parcours respectifs alternaient avec des périodes de silence qui en disaient long sur la motivation et la pression ressentie par rapport au championnat de l’après midi.

Parvenu à Ballan miré, sympathique bourgade des alentours de Tours, ayant su faire un nom reconnu dans le monde des courses hors stades, chacun s’organisait dans sa préparation d’avant course. Pour ma part, j’observais mes coéquipiers et dans chacun de leurs regards, je percevais une tension non feinte ! Victor, comme à son habitude, avait compulsé les résultats récents de nos adversaires ! Pour lui, c’était sur, le principal adversaire serait Saint Quentin en Yvelines. Cette prévision aura plus tard son importance, vous le constaterez comme moi !

13h30, départ de la course ! Le ciel, camaïeu de gris, gardait encore pour lui ses gouttes mais le fond l’air était lourd. L’électricité de la course sans doute ! Premier de cordée pour l’Athlé Sud 77,__ Jean Claude LAURET__ ! Son départ est probant et assuré ! Tout allait bien pour lui jusqu’à la descente et la côte, survenant après un virage en épingle à cheveux, au 3ème kilomètre. Là, voulant sans doute trop bien faire, et c’était tout à son honneur, il emboite le pas d’un groupe de concurrents séniors et vétérans aux maillots bigarrés. Se mettant en surrégime et subissant les conséquences, il passera le témoin à Victor après avoir bouclé ses 5000m en 17’32’’. __L’équipe était en 11ème position__.

__Victor RODRIGUES__, deuxième étage de la fusée Athlé Sud, partait motivé comme jamais ! Ces championnats constituaient le dernier grand rendez vous de sa longue, riche et brillante carrière d’athlète ! La 11ème place ne restera pas longtemps celle du club car Jean Claude avait achevé sa portion de course à porté de tir de la 8 ème, 9 ème et 10 ème formation (Luce Mainvilliers, Us Marquette et EA Joue Saint Pierre). A mi parcours, Victor revenait sur les équipes de tête, emmenées par l’athlète de Rambouillet. Le vice champion de France de marathon 2004 était pointé en 7ème position ! Il devançait d’une dizaine de secondes la concurrence matérialisée par l’équipe de l’Us Marquette. Le temps se couvrait, mais les ambitions de l’AFA n’étaient pas en berne ! Au bout d’un probant 10 kms couru en 33’41’’, le premier jumeau Rodrigues en course passait le témoin en __6ème position__. Devant eux, Rambouillet, Angers, Franconville et Macon entres autres.

__Stéphane MARTIN__ partait à son tour ! Tout était encore possible pour le club et il fit encore mieux que se battre puisqu’il parcouru le tour du circuit en 16’33’’. Il était exact au rendez vous et c’était tant mieux car je savais qu’il s’était mis une pression à la hauteur de l’enjeu ! __Le club était encore 6ème__ mais Stéphane avait consolidé les fondations de l’équipe puisque les écarts par rapport aux autres devant étaient minces ! Rambouillet n’avait que 80 secondes sur nous et nous n’en étions qu’à la mi course !

__Sébastien BOUSSEUR__, 4ème relayeur AFA, à la fois athlète et cycliste de haut niveau mis sur le parcours Ballanais le « grand braquet » ! Il avala, au cours de son périple, deux adversaires et replaçait le club en __4ème position__ ! Le club Avono-Bellifontain n’était qu’à 1’10’’ de Rambouillet, leader désormais fragile et chancelant et à peine à 30’’environ du reste du podium incarné par Macon et Saint Quentin en Yvelines !

Le « Rubis’cube » de la course se débloqua pendant le 5ème relais ! Tout était chamboulé en tête et, à ce petit jeu, l’Athlé Sud 77 s’en sortit très bien ! __Mickael MANDELLI__,dit « le Belge », nouveau venu au club, à l’aise, me l’avait il confié, sur ce parcours bosselé et venté, achevait ses 5000m dans le temps de 16’40’’. A ce moment là, le club, __2ème__, devançait Macon et Rambouillet. Saint Quentin en Yvelines prenait la tête de la course de manière définitive. Mais pour les deux places encore vacantes sur le podium, rien n’était encore scellé !

C’est au bout d’un 7,195kms, couru « au couteau » et courageusement par le second jumeau __Antonio RODRIGUES__, que les Vétérans de l’AFA, vers 16h53, conquirent la médaille. Dans la dernière ligne droite, Antonio tournait en tête sur le boulevard Leo Lagrange, suivi comme son ombre par le sociétaire de Macon ! Un sénior de Vanves les suivait ! Notre dernier relayeur, à quelques encablures du dénouement pris la corde pour tenter de surprendre le mâconnais ! Dernier virage à droite, il reste moins de 50m et Antonio met ce qu’il reste de rage dans ce sprint si important pour ses cinq coéquipiers ! Ce fut tellement serré qu’il fallu demander au juge arbitre le classement officiel qui confirma la 2ème place de notre club ! Une seconde d’écart officiellement après 42,195kms de course, mais __moins de 5cm en réalité__ : qui l’eut cru ? S’est en ancien pistard (3’51 » au 1500m) qu’Antonio franchit la ligne : à la différence de son adversaire, il a su « casser » sur la ligne, et quelle différence !

S’ensuivirent des félicitations, des rires, des exultations et de chaleureuses poignées de mains entre nous ! Le podium d’après fut l’instant de la récompense de toute une saison pour nos six valeureux et méritants partenaires ! Les photos et vidéos prises à cet instant permettront à tous de se souvenir de ce bel après midi estival. Un grand bravo donc à Jean Claude, Victor, Stéphane, Sébastien, Mickael et Antonio ! Dans un an, peut être iront ils briguer le titre, pourquoi pas ? Avec l’Athlé Sud 77, j’en suis depuis longtemps convaincu, la flamme de la performance ne s’éteindra jamais !!! Après le podium,__ la Marseillaise__ :

Une pensée sur “La médaille tant attendue au bout de 42,195km de courage !

  • 6 juin 2012 à 13 h 20 min
    Permalink

    Une course passionnante. Beau recit. Bravo à tous
    🙂

Commentaires fermés.